L’objectif : se centrer sur les principes de la professionnalisation en situation de stage.

Les points qui nous paraissent essentiels pour la formation par l’alternance intégrative sont :

–          l’immersion en milieu professionnel

–          dans la durée

–          pour permettre la rencontre

–          avec un engagement significatif

–          pour accéder à la complexité des situations

–          avec des conditions d’élaboration et de réflexivité

Avec des conditions permettant :

–          l’insertion dans une institution, dans une équipe professionnelle,  la rencontre d’un public

–          la transmission et la co-construction avec les professionnels

–          l’entrée et l’implication dans la relation

–          par la rencontre et le passage de la relation à la relation socio-éducative et d’accompagnement

–          par la prise en compte de l’intersubjectivité

–          un processus de professionnalisation à partir de mises en situation pour :

o   éprouver la relation et la responsabilité

o   expérimenter des situations professionnelles

o   élaborer un questionnement et une pensée

o   construire et mettre en œuvre des propositions d’action

–          la construction de l’identité professionnelle

par un accompagnement pédagogique dans la durée en stage et en centre de formation

Affirmer la nécessité de plusieurs stages dans la formation en gardant la répartition actuelle :

–          Stages : 60%

–          Centre de formation : 40%

Porter l’ensemble des stages même si :

La nécessité d’un stage long est affirmée mais à définir qui s’inscrive dans le temps et sur un même lieu. Un stage où le stagiaire fasse l’expérience de l’accompagnement des usagers et des problématiques auxquelles les professionnels se confrontent.

La question de la durée est évoquée : de quelle durée doit-on parler ? Quel est le temps nécessaire à cette professionnalisation ?

L’IRE à Nantes Le 27 janvier 2017